Véhicule du SDIS14 en intervention. / © SDIS14

Les véhicules

Partager cet article :

Le VSAV : véhicule de secours d’assistance aux victimes

Appelé plus communément "ambulance", le VSAV intervient pour des missions de prompt secours sur la voie publique ou pour des accidents de la circulation. Il peut aussi intervenir à domicile sur demande du SAMU en cas de carence d’ambulance, ou bien lorsqu’il y a une notion d’urgence vitale. Ce véhicule de secours d’urgence est non seulement un moyen d’évacuation, mais un véritable véhicule de « pré-médicalisation », avec lequel des gestes d’urgence et de réanimation peuvent être apportés. Certaines interventions nécessitent le renfort d’une équipe médicale : un médecin et un infirmier du SAMU ; des actes médicaux peuvent ainsi être mis en œuvre.

Le FPT : le fourgon pompe tonne : moyen de lutte contres les incendies

Il est principalement utilisé pour les incendies urbains et les opérations de sauvetage. Il dispose d’une pompe d’un débit de 1 000 à plus de 3 000 L/min entraînée par le moteur de l’engin et une citerne (la tonne) de 1 500 à 6 000 litres d’eau pour attaquer l’incendie dès son arrivée sur les lieux. Dans ses coffres est rangé un lot important de matériel ; principalement du matériel de lutte contre l’incendie (lances, tuyaux, raccords et divisions, émulseur) et du matériel de sauvetage.

Le FPTSR : fourgon pompe tonne secours routier : moyen de secours routier (désincarcération, balisage…)

C’est une déclinaison du FPT qui est principalement utilisé pour les feux urbains et le secours routier en raison de ses équipements spécifiques tels que le mât d’éclairage et des outils de désincarcération.

Le Camion citerne grande capacité (CCGC) : moyen porteur d’eau

Permet d'acheminer de l'eau sur certains sites d'intervention. Leur capacité s'élève à 12 000 litres.

L’Échelle pivotante automatique (EPA) : moyen aérien

L’échelle pivotante automatique possède une double vocation. Tout d’abord, elle permet le sauvetage de personnes lors des incendies d’immeubles d’habitations. Elle est ainsi capable d’atteindre, entièrement déployée, une hauteur de 28 mètres, soit le neuvième étage d’un immeuble. L’EPA participe également, lors d’incendies importants, à l’attaque aérienne des foyers, par l’établissement de lances sur son parc ou de lances canons depuis sa plateforme.

Partager cet article :